Facebook rachète l’application WhatsApp

whatsapp

 WhatsApp, qui est une jeune start-up à fort potentiel et qui n’a pas arrêté de lever des fonds en continue, possède plus de 450 millions d’utilisateurs actifs par mois.

L’application pour smartphone a été rachetée par Facebook pour une somme folle de 19 milliards de dollars. L’offre de Facebook était de 4 milliards de dollars en liquide, 12 milliards de dollars d’actions et un montant supplémentaire de 3 milliards de dollars en actions gratuites.

Pour mettre cela en évidence, l’argent que Facebook a sacrifié est le même que le PIB de l’Afghanistan pour l’année 2012. Cette acquisition semble être non appropriée pour un service de messagerie qui ne contient aucune annonce et qui est gratuit pour la première année.

Cependant, Facebook  n’est pas le seul à miser sur WhatsApp. Google a également insisté pour s’emparer de l’application, qu’il considérait comme un concurrent du service Messenger de Facebook. Google a offert 10 milliards de dollars, mais n’a pas gagné l’affaire.

Google a aussi offert une somme d’argent à WhatsApp pour qu’elle le tienne au courant de toutes offres concurrentes. L’information indique que cette demande a été rejetée, mais elle illustre le sérieux de Google dans cette guerre.

Le PDG de Google, Larry PAGE a rencontré Jan KOUM le PDG WhatsApp dans une tentative de le convaincre de ne pas vendre son application à Facebook, mais Mark Zuckerberg le PDG de Facebook l’a court-circuité trois jours plus tôt. PAGE a dit à KOUM que WhatsApp est une grande menace pour Facebook.

Facebook qui a vu sa popularité décliner chez les plus jeunes, avait vraiment besoin de cette transaction. En effet, en moins de cinq ans, WhatsApp est arrivé à allécher plus de 450 millions d’utilisateurs par mois. Aujourd’hui, il en reçoit un million de plus quotidiennement. La barre du milliard pourrait donc être franchie d’ici 2016.

Avec la victoire de Facebook, Mark Zuckerberg peut se reposer sachant que WhatsApp va cohabiter en semi-indépendance avec Messenger sous le patronage de Facebook.

Quel que soit ce que Facebook décide de faire avec WhatsApp, Google va rester dévoué sur le marché de la messagerie mobile.

Pour Google, la prochaine étape pourrait être de se concentrer sur l’une des autres applications populaires du chat, tels que Kik et WeChat, ou de doubler le nombre d’utilisateurs de son application Hangouts, qui a remplacé Google Talk.

Finalement, c’est le réseau social qui a remporté l’enjeu. Facebook a dépensé au total 19 milliards de dollars pour acheter WhatsApp. Moins diversifié que Google, Facebook avait vraisemblablement plus besoin de neutraliser un concurrent redoutable, à l’instar de ce qui a été fait avec Instagram et de ce qui a été tenté avec Snapchat.

Mais si Facebook a dressé Google dans l’affaire WhatsApp, il est incertain que le réseau social soit le gagnant définitif.

Le site communautaire a dépensé en un coup autant que Google pendant les trois dernières années. Toutefois si la multinationale de Mountain View a déboursé moins, elle a souscrit suffisamment plus de contrats : 126 pour un prix  de 17,6 milliards de dollars.

Compte tenu de la croissance de WhatsApp, cette alliance ne s’annonce-t-elle pas dangereuse pour les autres messageries?

Sources :

http://www.metroweekly.com/technocrat/2014/02/facebook-outbid-google-by-9-billion-to-secure-whatsapp.html